Arrivée à Saigon le 4 Septembre ou dans la plus grande fourmilière du Vietnam. A peine arrivée à l’aéroport, je découvre les miliers du vietnamien venus en famille pour accueillir leurs enfants, oncles, tantes, cousins, partis en voyage ou voir leurs pairs en Australie, aux Etats-Unis,… Le culte de la famille est très important au vietnam, nous y reviendrons dans un prochain article. D’ailleurs, je suis accueilli par deux jeunes vietnamiens, qui brandissent une pancarte avec mon nom ou presque, souriants, généreux et pleins d’enthousiasmes : c’est un super début !

La deuxième chose qui me marque ce sont les deux drapeaux rouges qui flottent devant le petit aéroport d’Ho Chi Minh Ville. Le Vietnam reste un pays communiste malgré tout gouverné par le parti Unique. Va falloir s’y faire : coupures d’électricité, paiement en cash, taxes exhorbitantes sur certains produits,…

Pour les choses plus funs, nous prenons un taxi direction Phạm Ngũ Lão. Phạm Ngũ Lão est le quartier routard de Saigon, autrement dit le coins des expats. Je passe la nuit dans un hôtel avec une future camarade de classe, nous nous dirigeons rapidement vers Bùi Viện, la rue des petits bars de Saigon pour une bière rafraichissante après un long voyage de 18h et plus si affinités. La vidéo qui suit témoigne de l’ambiance qui règne dans cette petite rue fort sympathique et où la bière coûte entre 35 et 40 centimes d’euros (selon le taux de change). Vive le Vietnam !

La vie a l’air plus simple ici mais méfions nous des apparences.